🩋MON AVIS SUR JACK L’ÉVENTREUR N’EST PAS UN HOMME

📖 TITRE 

JACK L’ÉVENTREUR N’EST PAS UN HOMME

📝 ÉCRIT PAR 

PASCALE LECONTE

📖 ÉDITION

AUTO-ÉDITION

💋 REMERCIEMENTS 

Merci Ă  Pascale Leconte de m’avoir transportĂ© Ă  l’époque victorienne aux cĂŽtĂ©s d’un mythe mystĂ©rieux qui aujourd’hui encore fait frĂ©mir et parler de lui.

📌 RÉSUMÉ DE L’AUTEUR

Et si Jack l’Éventreur Ă©tait une femme ? Voici la vie de Florence Maybrick, Ă  partir de ses dix-huit ans lorsqu’elle rencontre son futur mari anglais, alors qu’elle est amĂ©ricaine. Comment cette « Ă©trangĂšre » fut-elle poussĂ©e dans ses derniers retranchements ? Une enfance instable, une mĂšre castratrice aux mƓurs lĂ©gĂšres, un mari volage ainsi que l’Ă©poque victorienne et puritaine sont autant d’explications nous guidant sur le chemin de la rĂ©ponse.


Florence est-elle l’auteur du « Journal de Jack l’Éventreur » ? MĂȘlant biographie et faits rĂ©els, ce roman pourrait-il ĂȘtre la clĂ© ? Florence Ă©tait-elle une perverse narcissique capable d’Ă©liminer ses rivales sans le moindre remords ? Aaron Kosminski a tuĂ© l’une des victimes prĂ©sumĂ©es de Jack, et Florence, elle, a tuĂ© les autres.

✒L’HISTOIRE

Nous commençons ce roman de nos jours, une jeune femme propose Ă  un expert ripperologue une nouvelle thĂ©orie sur ce tueur qui reste toujours un mystĂšre ! Jack l’Éventreur.

Pour cette jeune femme, Jack ne serait pas le moins du monde un des nombreux suspects qu’on lui trouve, non, Jack serait une femme et c’est au travers de l’histoire de Florence Maybrick et ses ‘’mĂ©moires’’ que nous dĂ©couvrons cette thĂ©orie, mais surtout ce qui fait un suspect parfait de cette jeune femme.

Un plongeon dans les rues de Londres Ă  l’époque victorienne, aux cĂŽtĂ©s de personnages puritains et pourtant aux mƓurs de plus outrageuses pour l’époque (mĂȘme aujourd’hui), une dĂ©couverte d’une thĂ©orie tout Ă  fait possible qui remettra en cause bien des idĂ©es machistes.

👍 LES PLUS

Tout d’abord, je ne suis pas une experte de l’époque et ne saurais dire si tout colle parfaitement dans ce roman, nĂ©anmoins, j’ai eu cette plongĂ©e dans une Ă©poque que j’adore dĂ©couvrir.

Les caractùres des personnages semblent parfaitement s’accorder à leurs origines.

Florence, une Américaine, est plus libérée sur certain point que ces homologues britanniques qui eux aussi gardent bien ce cÎté british sans pour autant que les deux ne soient trop caricatural.

On dĂ©couvre le personnage de Florence tout du long, on est dans se tĂȘte et ses pensĂ©es. Ses doutes et idĂ©es peuvent nous paraitre absurdes sur certaines dĂ©cisions, mais quand on la dĂ©couvre elle et son passĂ©, on commence Ă  comprendre pourquoi elle fonctionne ainsi.

L’auteur a su nous transmettre avec brio la psychologie d’un serial killer, elle n’est pas une sociopathe, mais on dĂ©couvre les traits de caractĂšres que beaucoup prĂȘtent aux tueurs en sĂ©rie.

J’ai eu des envies de meurtres aussi envers son Ă©poux, Monsieur Maybrick, auquel au dĂ©but on s’attache Ă©normĂ©ment (je me suis mĂȘme demandĂ© s’il n’était pas trop niais au dĂ©but), puis on dĂ©couvre sa vraie nature et ses penchants pour le moins inadmissibles.

Florence semble –vu de l’extĂ©rieur- fragile, alors qu’en fait, mĂȘme si elle a bien quelques soucis de santĂ©, elle est en fait une belle manipulatrice Ă©gocentrique.

C’est surement ce point que j’ai beaucoup aimĂ©, on n’arrive Ă  ne s’attacher Ă  personne au final, car chacun saura nous dĂ©voiler des faces de leurs personnalitĂ©s qui remettront en cause toute l’affection que nous commencions en tant que lecteur Ă  Ă©prouver.

👎 LES MOINS

Le seul moins est peut-ĂȘtre la conclusion un peu bancale de cette thĂ©orie, certes innovatrice (oui, une femme en est capable, je ne remets pas cela en doute), mais qui reste quelque peu trop montĂ©. Je ne peux bien entendu par vous spoiler cette partie que vous dĂ©couvrirez et aprĂšs tout, n’étant pas de cette Ă©poque cela reste nĂ©anmoins probable.

✒ CONCLUSION

COUP DE CƒUR

J’ai vraiment adorĂ© me plonger dans cette histoire tourmentĂ©e et dĂ©couvrir ses personnages pour finir par ne pas les aimer.

Ce livre nous offre une nouvelle vision d’un mystĂšre non rĂ©solu et surtout un thriller qui, mĂȘme si l’on a rapidement le coupable, reste haletant tout du long.

📝 INFORMATIONS

Genre : Policier/ Historique/ Thriller / Victorien

Nombre de Pages :

299

Prix :

NumĂ©rique : 2,99€

BrochĂ© : 10,00€

📚 BIBLIOGRAPHIE

L’Ă©veil de la rose

Jack l’Éventreur n’est pas un homme


Mais que pensent les MĂ©duses ?

Narcisse versus Lollaloca: D’Alligator Ă  Javanaise.

Le dernier conte

Framboise et Volupte

Narcisse au Pays des Merveilles: D’Alligator Ă  Javanaise

Jack n’est pas un homme


« Framboise et voluptĂ© » recueil de 5 nouvelles fantasques et gourmandes

🖇 LIENS

Lien d’achat NumĂ©rique :

Lien d’achat BrochĂ© :

 Lien FB compte de l’Auteur :

https://www.facebook.com/Pascale-Leconte-1125392287564116/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s