🦋MON AVIS SUR LE MACCHABÉE GIVRÉ, À SERVIR BIEN FRAIS

le

đź“– TITRE 

LE MACCHABÉE GIVRÉ, À SERVIR BIEN FRAIS

đź“ť ÉCRIT PAR 

CATHERINE SECQ

📖 ÉDITION

AUTO-ÉDITION

đź’‹ REMERCIEMENTS 

Merci Ă  l’auteure Catherine Secq pour cette dĂ©couverte policière qui a su m’embarquer dans mes souvenirs adolescents, Ă  cette Ă©poque oĂą je passais des heures devant la tĂ©lĂ© Ă  regarder l’inspecteur Barnaby et autres dĂ©tectives au flegme sans pareille que j’ai retrouvĂ© chez la commissaire et son humour dĂ©calĂ©, mais lĂ©ger.  

📌 RÉSUMÉ DE L’AUTEUR

Lorsque l’un des bijoutiers de la cĂ©lèbre place VendĂ´me Ă  Paris reçoit un cadavre en guise de dĂ©coration de NoĂ«l, tout le monde trouve la plaisanterie de très mauvais goĂ»t. Qui est cet homme ligotĂ© et recouvert de givre blanc ? Pourquoi l’avoir fait livrer dans cette boutique parisienne si chic ? Est-ce un acte de malveillance, de vengeance, de jalousie ? 
En tant que commissaire de police, je suis rompue aux crimes les plus sordides, mais je n’apprécie guère cette idée farfelue qui risque de compromettre les fêtes que j’ai hâte de partager avec ma fille et ma petite fille. Si je veux résoudre cette affaire avant le 25 décembre, je dois mettre les bouchées doubles et mobiliser mon équipe. Apparemment, le meurtre se situe au pays des épicéas, quelque part entre le Danemark et le Morvan. C’est ce qui s’appelle « chercher une aiguille dans une forêt de sapins… »

✒️L’HISTOIRE

NoĂ«l ! Une pĂ©riode magique oĂą les boutiques, petites ou grandes mettent le paquet pour briller de mille feux et attirer la clientèle.

C’est Ă  cela que pensait Charles Philibert en se faisant livrer des sapins d’exceptions pour sa bijouterie situĂ©e place VendĂ´me. Quelle surprise quand son employĂ© ouvre les caisses et dĂ©couvre au cĹ“ur du plus grand des sapins, un cadavre givrĂ© !

La commissaire Bombardier est mise sur l’enquĂŞte, qui a bien pu tuer cet homme et pourquoi l’envoyer Ă  Charles Philibert ?

Du Morvan a envers, elle mettra tout en œuvre pour rapidement clore cette affaire et rejoindre sa famille pour Noël.

đź‘Ť LES PLUS

Ce fut vraiment une lecture agréable. Le genre policier n’est pas mon genre de prédilection, leur préférant les thrillers qui ont plus de tension et de suspens. Mais le résumé, la couverture m’ont vraiment attiré, j’imaginais merveilleusement un ton léger et je ne fus pas déçue vu qu’au final, je suis réconcilié avec ce genre grâce à ma lecture.

Les chapitres sont courts et l’écriture très fluide, on passe d’une scène à une autre sans dépaysement.

Le ton et l’humour y sont bel et bien présents, j’ai adoré ce côté terre à terre et cet humour maitrisé que nous pouvons rencontrer au quotidien. Rien n’est en trop, ce n’est jamais exagéré et l’effet immersif est garanti.

Allez savoir pourquoi, mais à la lecture des chapitres, je me suis revue durant ma jeunesse (oui, je ne suis pas si vieille, je sais) où j’étais accro à l’inspecteur Barnaby, j’aimais ces enquêtes légères, réalistes dans un sens où on n’en fait pas trop.

De plus, tout colle ! Certes, je ne suis pas une experte du 36 quai des orfèvres ou des enquĂŞtes menĂ©es en France (ou mĂŞme ailleurs), mais tout cela semble si rĂ©aliste et plausible ! On est jamais dans la surenchère et j’adore cela, j’ai l’impression de vivre l’enquĂŞte avec la commissaire.

Pour finir, ce qui est un plus mais aussi un moins, on est dans l’enquête, il y a peu de fioritures autour de celle-ci, juste assez pour capturer l’essence des personnages et leurs caractères.

đź‘Ž LES MOINS

Voilà le moins, c’est ce côté trop enquête. Comme dit ci-dessus, c’est un plus et un moins, après cela restera une question de goût je pense, mais il est vrai que j’aurais voulu un peu plus d’éléments personnels autour de la commissaire pour m’attacher complètement à ce personnage que j’ai côtoyé lors de ma lecture.

✒️ CONCLUSION

Un Coup de Cœur auquel je ne m’attendais pas du tout. Je pensais une lecture agréable et au final, j’ai obtenu une réconciliation avec le genre policier.

đź“ť INFORMATIONS

Genre : Policier

Nombre de Pages :

294

Prix :

NumĂ©rique : 3,99€

BrochĂ© : 14,90€

đź“š BIBLIOGRAPHIE

Le macchabée givré, à servir bien frais: Une affaire pour la commissaire Bombardier

Ne jetez pas les morts au compost

Meurtre Bénévole

đź–‡ LIENS

Lien d’achat NumĂ©rique :

Lien d’achat BrochĂ© :

 Lien FB compte de l’Auteur :

https://www.facebook.com/catherinesecqauteure/

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. csecq dit :

    J’apprécie cette belle chronique qui reflète bien l’atmosphère de l’histoire. Merci Lily !

    Aimé par 1 personne

    1. Lillys dit :

      Avec grand plaisir !!!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s