🦋AVIS THRILLER PSYCHOLOGIQUE – RÉSINE DE ANE RIEL AUX ÉDITIONS DU SEUIL

le

Extrait Audio

❤️❤️❤️ 💖 💖

🖋Titre : Résine
🖋Écrit par: Ane Riel
🖋Éditions :
  • Éditeur : Le Seuil (4 mars 2021)
🖋Autres informations :

Genre : thriller psychologique

Nombre de Pages : 304 pages (source Amazon)

Prix :

Numérique : 14,99 €

Physique :  20,00 €

🖋Résumé🖋

 » Aussi terrifiant et bouleversant que les meilleurs thrillers de Stephen King. « 

Daily Telegraph

Une presqu’île, aux confins d’un pays du Nord. C’est là que vit la famille Haarder, dans un isolement total. Jens a hérité de son père la passion des arbres, et surtout du liquide précieux qui coule dans leurs veines – la résine, aux capacités de préservation étonnantes. Alors que le malheur ne cesse de frapper à la porte des Haarder, Jens, obsédé par l’idée de protéger sa famille contre le monde extérieur qui n’est pour lui que danger et hostilité, va peu à peu se barricader, bâtir autour de la maison une véritable forteresse, composée d’un capharnaüm d’objets trouvés ou mis au rebut, et séquestrer sa femme et sa fille. Du fond de la benne où il l’a confinée, Liv observe son père sombrer dans la folie – mais l’amour aveugle qu’elle lui porte va faire d’elle la complice de ses actes de plus en plus barbares, jusqu’au point de non-retour.

Traduit du danois par Terje Sinding

💻MON AVIS

Salut, salut, salut,

Tout d’abord merci à l’éditeur et à l’équipe des masses critiques d’avoir pensé à moi pour ce service presse.

Commençons par l’histoire, on va découvrir l’histoire particulière de Liv et sa famille. Tantôt du point de vue de la petite fille, tantôt au fil des lettres que sa mère lui  a écrites et même des passages sur la jeunesse de son père. Tout dans le roman est là pour nous immerger complètement dans cette histoire non pas angoissante, mais bouleversante.

Lens et Maria, les parents de Liv, vivent avec leur fille sur la Tête, un petit bout d’île assez isolée et ils en sont très heureux de cette isolation, Lens et Maria ayant toujours été des jeunes gens timides. Ils vivent tous les trois au milieu d’une « décharge », un amas de bric et de broc accumulé avec les années par Lens et son père avant lui. Malgré le désordre, la petite famille semble vivre heureuse, mais cela reste une apparence, les douleurs cachées, les secrets inavoués ont fait que leur vie ne ressemble à rien de ce que l’on peut imaginer.  

Tout d’abord, la couverture. Personnellement j’ai  une petite préférence pour la couverture de la version anglaise, même si celle-ci est très belle et fait ressortir un certain côté dramatique lié à l’enfance, donc à Liv qui reste le protagoniste principal de cette histoire.

Au début, je dois avouer avoir trouvé l’histoire plutôt longue. Une mise en place un peu lente, mais sûrement nécessaire. Puis, le drame commence à s’installer. Pour moi, le côté thriller n’est pas présent. Bien que je me sois sentie totalement immergée dans l’histoire, rien ne m’a semblé effrayant dans ce sens de thriller, certes il y a bien quelques morts, mais je ne sais comment l’expliquer, pour moi cela manque d’action pour pouvoir obtenir cette appellation.

Bien que le côté thriller soit manquant, je trouve que le côté drame psychologique lui est très présent, c’est même lui qui subjugue. Plus on lit les lignes, plus on veut en savoir plus et le pire dans tout cela c’est que malgré l’horreur de la situation, on ne la vit pas telle une horreur. Lors de la lecture, dans une lettre de Maria à Liv, elle dit que soit elle vit un conte de fées, soit une histoire d’épouvante et qu’elle espère de tout son cœur que sa fille le voit tel un conte de fées et je crois que dans un sens, c’est ainsi que moi je l’ai vécu pendant ma lecture. Un conte de fées dérangeant, étrange, obsédant, malaisant parfois, mais gardant ce côté un peu spécial qui fait que, au final, on a plus l’impression d’un conte que d’une histoire d’horreur psychologique, c’est un sentiment étrange à décrire en fait.

J’ai beaucoup pleuré et les dernières lignes sont peut-être celles qui m’ont le plus bouleversée, je ne m’attendais pas à cela et j’ai eu des frissons.

Donc voilà, voilà, une lecture coup de cœur pour moi. Je trouve juste la phrase d’accroche un peu trop vendeuse :

 » Aussi terrifiant et bouleversant que les meilleurs thrillers de Stephen King. « 

Daily Telegraph

Bien que je dois admettre que le côté psychologique est vraiment bouleversant, je ne trouve pas que le côté thriller arrive à la cheville du King.

Je vous laisse découvrir à votre tour cette histoire, n’hésitez pas à partager vos avis.

xoxo

📎Lien d’achats :

🖇Autres liens :

https://www.seuil.com/

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s